Please Wait
Senad et ///, de l'ONG Play International, traversent à pied le pont enjambant la rivière Iber, qui coupe la ville de Mitroviça en deux. Au Sud, la partie Albanaise, et au Nord, la partie Serbe. On ne traverse pas vers le nord avec une voiture immatriculée au Kosovo pour éviter les problèmes...
Please Wait
Originaire de Gračanica, ville serbe en périphérie de Prishtinë, Bojan étudie à Mitroviça Nord car il ne parle pas albanais (langue utilisée à l'université de Prishtina). La plus grande difficulté pour re-créer un lien entre les différentes communautés, au delà de l'histoire, c'est aussi la langue. L'année dernière, une rencontre a été organisée entre des enfants de Mitroviça Nord (partie Serbe) et Sud (partie Albanaise) qui s'est bien passée. Mais au delà de ces deux communautés, c'est aussi les minorités (roms, ashgalis, égyptiens, turques) qu'ils faut intégrer. Ce jour là, à Mitroviça, les enfants étaient serbes, roms et égyptiens et jouaient sans aucune retenue ensemble...
Please Wait
Alen a 10 ans, habite à Mitroviça nord, est Serbe, et ce qu’il aime par dessus tout, c’est jouer avec ses amis et d’autres enfants. En plus du sport à l’école, il participe aux activités organisées par l’ONG et aimerait devenir volontaire plus tard pour apporter à d’autres enfants ce que l’organisation lui a transmis.
Please Wait
Même le panier est aux couleurs du drapeau Serbe.