Please Wait
Donjeta pose devant le drapeau national et la statue d'Ibrahim Rugova, ancien président du Kosovo avant même son indépendance. Il incarne la lutte des albanophones pour leur indépendance vis-à-vis de la Serbie et gagne le surnom de « Gandhi des Balkans » dans une allusion à son choix de la non-violence pendant la répression sous le régime Milosevic.
Please Wait
Besim Brahimi, ancien boxeur, est l'entraîneur de Donjeta. Il possède sa propre école de boxe, Box Gollaku, à Prishtina.
Please Wait
Les poings serrés, le regard conquérant, devant Skanderberg, héros national albanais pour sa résistance à l'empire Ottoman au XVème siècle.
Please Wait
Féminité et boxe... le lendemain de son bal de fin d'année, malgré ses longs ongles, Donjeta enfile les gants pour deux heures d'entraînement.
Please Wait
A l'échauffement, c'est Donjeta qui mène la danse, et les autres jeunes boxeurs, garçons comme filles, suivent le pas.
Please Wait
Les plus jeunes filles imitent avec attention leur mentor et modèle.
Please Wait
Quand vient l'heure du combat, Besim fait combattre deux jeunes filles contre Donjeta. Les coups ne sont pas retenus et l'intensité violente.